20 cas de décès obscurs ou violents en résidences pour aînés: l'AQRP réclame plus de d'inspections et de visites d'appréciation

L’Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP) dévoile une liste de 20 cas de décès obscurs ou violents impliquant une résidence privée pour aînés ou un centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD). Ces événements ont eu lieu entre janvier 2011 et janvier 2013.

« Mauvaise qualité des soins, mécanismes de surveillance déficients, négligence : les causes de ces drames sont multiples mais le constat demeure le même qu’il y a deux ans. Le rythme des inspections et des visites d’appréciation est insuffisant pour assurer la qualité des soins offerts aux aînés hébergés. Nous demandons donc au ministre Réjean Hébert de s’assurer que toute résidence qui n’a pas été inspectée en 2012 reçoive la visite d’un inspecteur en 2013 », a déclaré la présidente de l’AQRP, Mme Lyne Parent.

Plus précisément, l’AQRP réclame du gouvernement du Québec :

  • l’augmentation de la fréquence des inspections dans les résidences privées pour aînés (incluant dans les ressources intermédiaires) et du nombre d’inspecteurs en charge de ces visites;
  • l’augmentation de la fréquence des visites d’appréciation dans les CHSLD et du nombre d’inspecteurs en charge de ces visites;
  • un suivi plus serré des recommandations suivant les inspections, les visites d’appréciation et les plaintes.

Par ailleurs, l’AQRP réclame un suivi particulier concernant la Maison Herron à Dorval, la Résidence Les Floralies Lachine et le Centre d’hébergement de Saint-Eustache. Ces trois établissements ont été visés à au moins deux reprises par des recommandations de coroners au cours des deux dernières années.

Les personnes qui sont victimes ou témoins de mauvais traitements dans une résidence privée pour aînés ou un CHSLD sont invitées à contacter le service d’aide de l’AQRP au 1 866 497-1548.

Voici les 20 cas de décès repérés par l’AQRP dans le cadre d'une recherche portant sur des événements pour lesquels un coroner a émis au moins une recommandation impliquant l’établissement où habitait la personne décédée :

  1. Une femme de 85 ans demeurant à la Résidence de l’Or Blanc décède d'hypothermie dans un boisé, à Asbestos;
  2. Un homme de 84 ans décède d'une hémorragie sous-durale à l'hémisphère droit à la suite d'une chute au Pavillon des Bâtisseurs, à Montréal;
  3. Un homme de 68 ans demeurant au CHSLD Vigi Brossard décède des suites d’un coma hyperosmolaire sévère, à Brossard;
  4. Une femme de 84 ans décède par asphyxie positionnelle à la suite d’une chute à la Résidence L’Émérite, à Brossard;
  5. Une femme de 74 ans décède d’une arythmie létale consécutive aux effets indésirables de l’olanzapine et du diltiazem à la Résidence Le Félix, à Vaudreuil-Dorion;
  6. Une femme de 89 ans demeurant au CHSLD Marcelle-Ferron décède d'une asphyxie par pendaison, à Brossard;
  7. Une femme de 89 ans décède de complications terminales d’une altération de l’état de conscience possiblement secondaire à un état infectieux non traité adéquatement, à la Maison Herron à Dorval;
  8. Un homme de 95 ans décède d'une mort d'origine cardiaque probable à la Maison Herron à Dorval;
  9. Un homme de 91 ans décède d'une pneumonie d'aspiration à la Résidence Les Floralies Lachine;
  10. Une femme de 79 ans décède d'une insuffisance respiratoire d'aspiration à la Résidence Les Floralies Lachine;
  11. Une femme de 72 ans décède d'une subocclusion intestinale au CHSLD du Chevalier-De Lévis, à Longueuil;
  12. Un homme de 83 ans décède d'une asphyxie par compression, à Montréal;
  13. Un homme de 77 ans décède d'une insuffisance myocardique au Manoir Melançon, à Saint-Jérôme;
  14. Un homme de 75 ans décède d'une pneumonie d'aspiration au CHSLD Vigi Mont-Royal;
  15. Une femme de 90 ans décède à la suite d’une chute de son lit au CHSLD Hubert-Maisonneuve, à Rosemère;
  16. Une femme de 82 ans décède à la suite des brûlures subies par l’eau chaude du bain aux Résidences Soleil, à Pointe-aux-Trembles;
  17. Une femme de 92 ans décède des suites d’une chute de son lit au Centre d'hébergement de Saint-Eustache;
  18. Une femme de 83 ans qui habitait au Centre d'hébergement de Saint-Eustache décède d’une ostéite et d’un abcès sacré extensif;
  19. Un homme de 90 ans se suicide par noyade dans le spa de la Résidence Le Symbiose à Montréal;
  20. Une femme de 86 ans décède d'une insuffisance multiorganique à la Résidence Floralies Verdun.

Les détails des événements sont disponibles sur demande.

Les informations dévoilées par l’AQRP sont accessibles au public et ont été obtenues auprès du Bureau du coroner. La mission du Bureau du coroner est de rechercher de façon indépendante et impartiale les causes et les circonstances des décès obscurs ou violents, de manière à contribuer à la protection de la vie humaine, à acquérir une meilleure connaissance des phénomènes de mortalité et à faciliter la reconnaissance et l'exercice des droits.

En octobre 2010, l’AQRP avait dévoilé 24 cas de décès obscurs ou violents survenus dans les 24 mois précédents.

Forte de ses 28 000 membres, l’AQRP est la principale association indépendante de retraités de l’État au Québec. Elle se distingue par son implication citoyenne soutenue en faveur des enjeux qui concernent toutes les personnes aînées et retraitées du Québec.