Retrait des 60-74 ans du programme québécois de vaccination contre la grippe : une décision basée sur l’expertise de santé publique du Québec. A-t-on oublié le zona ?

10 octobre 2018

Québec, le 10 octobre 2018 L’Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic constate aujourd’hui que le gouvernement modifie la politique québécoise d’immunisation contre la grippe en n’offrant plus la couverture aux 60-74 ans en 2019. Ce changement est basé sur l’avis de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) et nous semble être justifié, surtout chez les aînés qui sont en bonne santé. C’est en compilant les statistiques d’hospitalisation dues à la grippe et des effets limités du vaccin que le gouvernement dit avoir pris cette décision.

Cependant, il existe une autre recommandation des spécialistes de l’INSPQ qui est passée sous le radar du gouvernement québécois : celle d’ajouter la vaccination contre le zona au Programme québécois d’immunisation. D’ailleurs, il est clair dans le rapport gouvernemental que l’efficacité du vaccin est prouvée et que plus de 25 000 cas surviennent au Québec, surtout chez la population la plus vulnérable âgée de 80 ans et plus. « Pourquoi le gouvernement québécois suit-il l’avis des experts lorsqu’il est temps de retirer un service, mais pas lorsqu’il s’agit d’en ajouter un ? Respectons l’avis de l’INSPQ, car c’est une question de santé publique et financière pour de nombreux aînés. » mentionne Donald Tremblay, président de l’AQRP.

AQRP - Fondée en 1968, l'AQRP représente les retraité(e)s des secteurs public et parapublic du Québec. Elle a pour mission de promouvoir et de défendre les droits et les intérêts économiques, financiers, culturels, intellectuels et sociaux des retraités de l'État et des aînés du Québec. Elle compte 31 000 membres.

- 30 -

Renseignements :
AQRP : David Chamberland, conseiller aux relations publiques, 418 999-6787
David.chamberland@aqrp.qc.ca